Parole d’expat: Élie nous fait découvrir son Barcelone

Élie nous fait découvrir son Barcelone

 

Prénom : Élie

Age : 39 ans

Nombre d’enfants et leur âge : Une fille de 8 ans

Pourquoi avoir choisi l’expatriation ? : Nous avons suivi mon mari dans sa mutation

Quelle est ta ville d’adoption ? : Barcelone

Depuis quand ? :  Depuis l’été 2014

Pourquoi avoir choisi Barcelone en particulier ? : Nous avons accepté cette destination pour le climat et la mer.

Quelle a été ta première impression en arrivant à Barcelone ? : Notre première impression en remontant en taxi Passeig de Gràcia (grande avenue pleine de boutiques de luxe et autres magasins) : « oh, c’est beau, c’est grand, c’est un Paris hispanique ^^ »

Quelle a été la première impression de ta fille en arrivant à Barcelone ? : En arrivant ma fille a réagit comme n’importe quel enfant dans un nouveau lieu : C’est beau! C’est quoi? Et ça c’est quoi? Ca s’appelle comment ça? Et là on est où? Un mélange d’émerveillement et d’intérêt. Curieusement elle ne faisait pas de remarques sur la langue, elle communiquait « autrement », instinctivement, elle jouait avec n’importe quel enfant, comme elle l’aurait fait en France et écoutait les adultes en tentant de saisir le « tout » sans chercher à traduire mot à mot, ce que nous nous fatiguons à faire nous autres adultes. Elle n’a pas souffert réellement de ces failles, les trois premiers mois elle a observé puis elle s’est lancée et vite intégrée.

Comment vis-tu ton expatriation ? : Pour ma part, c’est plus dur, tant d’années en France, toute mon enfance, une grande partie de ma vie d’adulte, les amis de longues dates et la famille loin de soi, il y a des hauts et des bas, comme dans tout, des avantages et des inconvénients, mais la vie reste belle!

Qu’aimes-tu le plus à Barcelone ? : Ce que nous aimons à BCN, nous qui venions de la province, c’est qu’il y a toujours quelque chose à voir, à faire… Barcelone, comme Paris, ne dort jamais et sait s’amuser ! Tout est prétexte à une fête ! (On m’a jeté des bonbons à la figure le jour de la Sant Medir, c’est vrai !) J’aime particulièrement la Festa Major, fête de quartier où les rues sont richement décorées à base de matériaux recyclés.

Qu’aimes-tu le moins ? : la pollution, les deux roues, il y en a partout même sur les trottoirs, prêts
à nous écraser quand ils se garent !!!

Si tu devais nous conseiller un seul lieu à Barcelone ? : Difficile de choisir un seul lieu à visiter ! Mais la Sagrada Família, rien que de l’extérieur, est monumentale ! Autrement, la Plaça Espanya est incroyable, son musée national d’arts est un édifice splendide. En face, les arènes offrent, depuis leur sommet, une vue imprenable sur la ville.

Passeig-de-Gracia-milae-blog-barcelone-maman-expat-du-mois
(Passeig de Gràcia)

Un petit plat local à partager ? : Les plats d’ici… Aïe, j’ai pris presque dix kilos ! La tortilla j’en mangerai tous les jours, les fideus, également, j’aime aussi la sopa de galets, un bouillon de poulet avec des pâtes, servi au moment des fêtes de fin d’année. Il y a du fromage frais délicieux et le queso manchego ; enfin, oubliez le corps pour la plage.

Si je devais te rapporter la chose de France qui te manque le plus ? Tu choisirais quoi ? : Je pensais que des produits français me manqueraient, mais pas tant que ça finalement. Je dois
admettre que j’ai du mal à trouver du fromage à raclette au vin blanc, au poivre et fumé, mais j’ai un petit problème avec le fromage, n’est‐ce pas ?

Et ce qui te manque le moins ? : Le froid me manque beaucoup moins, ainsi que la pluie. Et on se passe très bien de la taxe d’habitation je dois dire aussi !

Où te vois-tu dans 10 ans ? : Aucune idée d’où nous serons dans dix ans, peut‐être encore ici ?! Le temps passe si vite !

Si je viens avec mes filles à Barcelone en vacances, où dois-je les emmener en premier ? : Les enfants, il faut les emmener sur les plages alentours : Sitges, Castelldefels…
Et puis, pour eux, on ne peut faire l’impasse sur TIBIDABO, un fabuleux parc d’attractions qui
surplombe la ville, le Disneyland d’ici !

Un petit mot pour conclure ? : En conclusion, débarquer dans un pays étranger c’est toujours un challenge : d’autres coutumes une autre langue, de nouveaux repères. Il y a des hauts et des bas, des périodes de rejet, mais on s’y fait, et les enfants encore mieux que nous ! C’est enrichissant, tout le monde devrait pouvoir vivre ça au moins une fois dans sa vie.

Milae Newsletter

Inscrivez-vous pour ne plus rater une seule actu !

I will never give away, trade or sell your email address. You can unsubscribe at any time.

Leave a Reply